Sortir de la frustration

frustration-psychotherapeute-asnieres.jpgLa frustration est définie comme un état, une pseudo émotion, un sentiment humain très largement répandu qui confronte l’individu au réel et lui renvoie les limites de ce qui peut être accepté ou toléré dans l’univers dans lequel il évolue. La gestion de la frustration représente un apprentissage difficile dont le niveau de succès détermine la construction identitaire du sujet.

Nous subissons notre première frustration pendant la toute petite enfance. Lorsque nous comprenons que nous ne sommes pas le centre du monde pour notre mère. De la même manière, les adultes sont eux aussi dans l’obligation sociale et culturelle de gérer leurs frustrations (pulsionnelles, sexuelles…etc). A chaque fois, ces renoncements représentent un coût sur le plan psychique.

Sentiment d'insatisfaction donc, d'échec, de privation correspondant à la présence d'un obstacle sur la voie de réalisation d'un besoin, d'un désir, d'une attente, la frustration n’est pourtant pas forcément aussi négative qu’on peut le supposer puisqu’elle est aussi la preuve d'une obstination à atteindre un but.

La frustration est déplaisante car elle implique la bonne volonté de faire mais sans réussite. Parfois, même en mettant tout de son côté, impossible de parvenir à ses fins. Mais, la frustration est souvent due à l'utilisation d'un moyen inadapté pour atteindre un objectif précis. Il n'est pour autant pas évident d'accepter cette erreur et donc de se remettre en question.

Pour limiter ou sortir d'une frustration, il y a donc deux possibilités. La première est le renoncement. Puisque le but recherché n'est pas atteint malgré les moyens mis en œuvre pour y arriver, l'arrêt, peut éradiquer la frustration.

L'autre possibilité est de modifier les moyens utilisés pour atteindre l'objectif. Cette possibilité n'est pas toujours évidente car elle implique d'avoir accepté le précédent échec. Pour éliminer cette frustration il est nécessaire d'être patient mais aussi endurant

La frustration est souvent liée aussi à une volonté de maîtrise totale et permanente des événements. Or, rien ne peut être totalement maîtrisé… En effet, L'état de frustration parle de lui-même: lorsque je suis dans cet état, je sais que je suis insatisfait. Je sais également, qu'à mes yeux, je subis une injustice et que cela me révolte. Enfin, j'attribue la responsabilité de mon insatisfaction à un facteur que je considère "hors de mon contrôle": C'est généralement l'attitude adoptée par ceux qui font porterfrustre-psychtherapie-comment-sortir-de-la-frustration.jpg aux autres la responsabilité de leurs in/ satisfactions.

Peut-être, serait- il bon de comprendre que nos frustrations tentent simplement de nous révéler nos états d’insupportables dépendances… Pour en trouver l’issue et ainsi nous en libérer !

Mais au prix de quel courage ? Sans doute le même que celui que nous mettons à nous obstiner dans ces états de mécontentement…

Un thérapeute peut vous encourager à faire les bons choix en vous aidant à réorganiser vos priorités ou, pour commencer, à lâcher prise ;o)

 

 

 

 

 

 

 

Vidéo pour vous aider :

 

Sortir de la frustration

Valérie Perriaud sur Google+

frustration sortir de la frustration frustration et dépendance frustré je suis frustrée hors controle et frustration